[191]

TABLE

DES

MATIERES

CONTENVES

DANS CE LIVRE.

A

L'Accoustumance à voir les merveilles du monde, & de la nature, dont Dieu est l'autheur, ne doit point les rendre moins estimables, & moins precieuses. pag. 112. & 113.
  Les Comediens ne sont point receus à former des Accusations.    13
  Il ne faut point prendre de plaisir à regarder d'autres Actions que celles qui sont justes & pieuses.    67
  On ne perd jamais le souvenir des mauvaises Actions. Cessant d'estre des crimes


[192]

elles deviennent des exemples.    56
  Adam n'eut point esté chassé du Paradis, s'il n'eust esté seduit par la volupté.    71
  Quiconque met son Affection aux choses de la terre, n'aura point de part aux biens du Ciel.   68
  Il n'y a point d'Affection qui ne soit accompagnée des circonstances qui excitent le plaisir.   41
  Ce qui est Agreable ne doit jamais estre preferé à ce qui est plus honneste, & plus avantageux.   54
  Il faut apprendre à Aimer le Createur en sa creature, & l'ouvrier en son ouvrage.   110
  Il ne faut point Aimer ce qu'on auroit honte de faire.   85
  L'Ambition qui est la fille de l'orgueil, est loüée dans la Comedie. 45. dans le Traité de la Comedie.
  LAmour est traitté d'une maniere impie dans les Tragedies, & Tragicomedies de nostre temps. 28. dans le traité de Comedie.
  Nostre Amour propre est si delicat que nous aimons à voir les portraits de nos passions, aussi-bien que ceux de nos personnes. 23. dans le Traité de la Comedie.
  Il n'y a rien qui expose plus au mépris la parole de Dieu, que l'Applaudissement, & l'approbation qu'on donne aux representations des spectacles.   80
  Les Apostres sont les maistres de tous les


[193]

Chrestiens.    1l
  Les Approbateurs des Comediens leur servent à insinuer plus doucement leur poison dans les cœurs de ceux qui les écoutent.   57
  L'on Approuve les excés des Comedies lors qu'on en rit.    63
  L'Art qui regle les gestes, & les differentes postures du corps, est consacré à la mollesse de Venus & de Bacchus.   40
  Tous les Arts qui appartiennent à la Comedie sont sous la protection de Venus, & de Bacchus.   40
  S. Augustin a mieux connû la corruption du cœur de l'homme, qu'aucun Pere de l'Eglise.   28
  Le mal qui est Authorisé publiquement, a de grands charmes.   57

B

le Bal est deffendu par le troisiéme Synode de Milan.   17
  On fait profession au Baptesme de la Foy de Iesus-Christ selon la forme, & la maniere de sa Loy.    38
  Les Constitutions Apostoliques deffendent d'admettre au Baptesme ceux qui sont attachez aux Spectacles.   30
  Par le témoignage, & par la promesse solemnelle que nous avons fait au Baptesme, de renoncer au Diable, à ses œuvres, & à ses pompes, nous avons aussi renoncé aux


[194]

Spectacles.   38. 59. 70. 94. 123. 131.
  Explication de la ceremonie des habits blancs des nouveaux Baptisez.   10
  Les Epicuriens ont étably le souverain Bien dans une volupté qu'ils se sont feint.   35
  Comme l'on acquiert le veritable Bien par de faux maux; on se procure les veritables maux par de faux Biens.   68
  Rien n'est plus mal-hureux
* que le Bonheur des pecheurs.   102

C

les Censeurs faisoient abbattre les Theatres, pour conserver la pureté des mœurs.   39
  Dieu veut regner dans les cœurs des hommes par la Charité, qui est la fin, & l'accomplissement de toute la Loy. 28. dans le Traité de la Comedie.
  Les Chrestiens sont les Citoyens du Ciel, & associez aux Anges, & aux Cherubins.   90
  Les devoirs des Chrestiens.   121
  Les Chrestiens doivent estre si éloignez de pouvoir vivre sans plaisir, que mesme ils doivent trouver du plaisir dans la mort; car leur plus grand desir doit estre à l'imitation de l'Apostre, desortir de cette vie, & souhaitter d'estre unis à Dieu.   48
  Les delices des Chrestiens.   49
  Les Chrestiens doivent mettre toute leur joye dans le Seigneur, & non pas dans les


[195]

plaisirs de ce monde.   95
  C'est une grande sensualité à des Chrestiens, de chercher leurs plaisirs en ce monde: ou plustost c'est une étrange manie, de considerer comme un veritable plaisir les voluptez de ce siecle.   48
  Ce n'est point aux Chrestiens à passer le temps dans les ris, dans les divertissemens, & dans les delices.   81
  Les plaisirs des Chrestiens ne sont pas les plaisirs des Payens.   35
  L'excellence de l'estat des Chrestiens est telle, qu'ils ne doivent pas mesme penser à des crimes.   31
  Les Chrestiens ne doivent point favoriser de leur consentement, & de leur approbation ceux qui commettent des crimes: & ils doivent se separer des œuvres du monde.   42
  Il n'est pas mesme permis aux Chrestiens d'avoir une pensée d'impureté. Comment donc peuvent-ils prendre plaisir aux representations de l'impureté?   60
  Il n'est pas permis aux Chrestiens d'estre spectateurs des duels, ny des autres spectacles.   30. & 34
  Les Chrestiens doivent haïr & detester les choses, dont les Autheurs ne peuvent estre que l'objet de leur haine, & de leur aversion.   40
  Les Chrestiens qui partagent l'Evangile, cherchent à trouver innocent ce qu'ils ne


[196]

veulent pas cesser de faire. 5. dans le Traité de la Comedie.
  Les mauvais Chrestiens sont des Payens baptisez.   4. ibid.
  C'est un grand mal-heur à des Chrestiens de porter à la Comedie un si saint nom pour leur condamnation.   116
  Les Chrestiens allant à la Comedie, sont plus coupables que les Payens; parce qu'ils sont transgresseurs de la Loy de Iesus-Christ.   126
  Vn Chrestien doit avoir horreur de regarder la sainte Table des mesmes yeux dont il regarde ce qui se fait sur le theatre: d'entendre les paroles impudiques d'une Comedienne, des mesmes oreilles qu'il entend les paroles d'un Prophete: & de recevoir dans un mesme cœur un poison mortel, & cette Hostie sainte, & terrible.   78. & 79
  La difference des spectacles des Chrestiens, & de ceux des Payens.   51
  Le Cirque n'est que vanité.   71
  Le Cirque des Chrestiens.   50
  La Critique de la Comedie, selon les regles de la Poëtique. 1. & 2. dans le Traité de la Comedie.
  Critique de la Comedie selon les regles de la Morale Chrestienne.   3. & 11. ibid.
  Idée generale de la Comedie. 9. ibid.
  Qu'est-ce que la Comedie? 12. & 13. ibid.
   Ce qu'on doit remarquer dans la lecture des Canons des Conciles sur le sujet de la


[197]

Comedie.
  Abbregé du sentiment des Peres de l'Eglise contre la Comedie & les Spectacles.   25. &c.
  La Comedie est comprise sous le nom des spectacles.   4
  La Comedie a commencé par les débauches des jeunes gens.   14. dans le Traité.
  La raison fait connoistre que la Comedie est mauvaise, si l'on se consulte soy-mesme, & si chacun considere l'estat de sa profession.   59
  La Comedie d'elle-mesme, & par sa nature ne peut estre que pernicieuse & nuisible.   117
  La Comedie est un art que le Demon a inventé pour relascher toute la vigueur, & comme les nerfs de la vertu des Chrestiens.   81
  C'est pour cela qu'il a fait dresser des theatres,   ibid.
  Le Demon est l'inventeur des habits de la Comedie.   88
  Les arts qui appartiennent à la Comedie sont sous la protection de Venus, & de Bacchus.   40
  La Comedie bien loin d'estre un divertissement, n'est qu'un déreglement pernicieux qui n'attire que des peines & des supplices.   79
  Il faut rejetter la Comedie:
  1. Parce qu'il faut rejetter les voluptez


[198]

pernicieuses; car c'est vouloir se tromper soy-mesme, que de ne pas preferer les choses qui sont veritables, à celles qui sont fausses: les eternelles aux passageres: & les utiles aux agreables.
  2. Parce qu'il ne faut point prendre de plaisir à regarder d'autres actions que celles qui sont justes & pieuses.
  3. Parce qu'on ne doit point prendre de plaisir à entendre autre chose que ce qui nourrit l'ame, & qui nous peut rendre meilleurs.
  4. Parce qu'on ne doit point faire un mauvais usage de ce sens qui nous a esté donné pour écouter les enseignemens de Dieu.
  5. Parce que le plaisir de la Comedie est un faux plaisir, n'estant pas accompagné de la vertu.   67
  La Comedie doit estre regardée comme un mal.   7. dans le Traité de la Comedie.
  Ce qui afflige davantage les serviteurs de Dieu, c'est que la Comedie estant un si grand mal, on ne la regarde pas mesme comme un mal.   83
  Les Comedies sont la source & la base presque de tous les maux, & de tous les crimes, estant une pure invention de la malice du Demon, & des restes du Paganisme, que les Predicateurs sont obligez de tascher de détruire dans leurs sermons.   16. 17. 18. & 103.
  Tout ce qui se fait dans ces representations malheureuses de la Comedie ne porte


[199]

qu'au mal: tout y est plein de poison, tout y respire l'impureté.   89
  La Comedie est pernicieuse en ce qu'on y apprent les crimes, en les voyant representer; & il arrive que des femmes qui estoient peut-estre chastes lors qu'elles y sont allées, en sortent impudiques.   57
  Les Comedies deshonnorent, & corrompent le corps & l'ame.   103
  Dans les representations mal-heureuses de la Comedie, l'on profane & deshonnore la sainteté du Sacrement de Mariage.   83
  La Comedie traitte presque toûjours des sujets peu honnestes, accompagnez d'intrigues scandaleuses: les expressions en sont sales, ou du moins immodestes. 16. dans le Traité de la Comedie.
  La Comedie est pernicieuse, parce qu'elle empesche de penser à Dieu, & d'apprendre à estre chaste, à cause des scandales qui s'y commettent, & à cause du dessein qu'on a d'y voir & d'y estre veu.   44
  La Comedie détruit la pureté. Car comment nostre ame pourra-t'elle demeurer chaste lors qu'elle se plaist à entendre des choses si dangereuses. 87. Lors qu'à l'inclination naturelle, & à la pente que nous avons au mal nous adjoustons encore l'art & l'étude.   ibid.
  Si l'on dit que tout ce qui se fait à la Comedie n'est qu'une fiction, cette fiction a fait beaucoup d'adulteres veritables.   83


[200]

Le but de la Comedie est d'émouvoir les passions; & au contraire le but de la Religion Chrestienne est de les calmer.   45. dans le Traité de la Comédie.
  L'on voit combien la Comedie est dangereuse & pernicieuse, en ce que les paroles du theatre font une plus vive impression sur les cœurs, que celles de l'Evangile.   127
  La Comedie flatte l'oisiveté par les plaisirs des yeux & des oreilles.   138
  Quelques innocentes que fussent les Comedies, ce ne seroit toûjours qu'un déreglement de vanité, qui ne convient point à ceux qui font profession du Christianisme.   61
  La difference de la Comedie des siecles passez, & de la moderne.   23
  Les Comedies modernes traittent l'amour d'une maniere dangereuse. 21. & 22. dans le Traité de la Comedie.
  Les Comedies de ce temps ne sont point tout à fait honnestes, puisqu'on y voit les filles les plus severes écouter les declarations de leurs amants, estre bien aises d'en estre aimées, recevoir leurs lettres, & leurs visites, & leur donner mesme des rendez-vous.   31. & 32. ibid.
  Personne ne voudroit que sa femme, ou sa fille fût honneste comme Chimene, & comme les plus vertueuses Princesses de la Comedie.   32. ibid.
  La Comedie est l'école des femmes.   24


[201]

L'ambition qui est la fille de l'orgueil, est loüée dans les Comedies. 44. dans le Traité de la Comedie.
  Dans la Comedie la vengeance est traitée d'une maniere dangereuse & impie. 39. 40. & 41. ibid.
  Comedie de Polieucte.   36. ibid.
  Comedie du Cid.   38. ibid.
  Comedie de la mort de Pompée. 39. ibid.
  La Comedie du festin de Pierre.   24
  S. Paul defend la Comedie en defendant les paroles de raillerie, & celles qui ne tendent qu'à un vain divertissement.   82
  La Comedie & les spectacles sont defendus aux Chrestiens par le 3. Concile de Carthage.   8
  Les Comedies, les danses, les jeux publics, les masques, & les jeux de hazard sont defendus aux Chrestiens.   18
  Le 6. Concile in Trullo defend les spectacles de la Comedie aux Ecclesiastiques sous peine d'estre deposez, & aux Laïques sous peine d'excommunication.   14. & 15.
  La Comedie est defenduë par les loix.   60
  Les sentimens des Payens sont un témoignage de l'impieté des Comedies.   39
  Les Tragedies, & les Comedies sont defenduës, parce qu'elles sont des representations de crimes, & de passions déreglées.   42
  En ce qui regarde la Comedie, les Chrestiens ne sont pas si reglez que le sont les Barbares.   90


[202]

La Comedie doit estre defenduë;
   1. Parce que ceux qui prennent plaisir aux choses honteuses qu'on y represente, en emportent chez eux de vives images empreintes dans leur esprit.   54
  2. Parce qu'encore qu'on ne fût pas touché de ces choses, on se laisse au moins emporter à des plaisir
* inutiles.
  3. Parce qu'encore qu'on n'allast à la Comedie que pour relacher son esprit; ils pechent neantmoins , car il ne faut jamais achepter un divertissement par une vaine & inutile occupation.   54
  Si un Evesque ou un Ecclesiastique assistent à la Comedie; les Canons ordonnent qu'on leur interdise la fonction de leur ministere pendant trois ans.   134
  Les jeunes hommes & les filles ne doivent point aller à la Comedie, parce que les objets des choses qui y sont representées, allument dans leurs cœurs le feu de l'impureté, qui s'enflamme par la veuë.
  On n'y doit point mener les enfans, parce qu'on ne leur doit point faire gouster le mal avant mesme qu'ils le puissent connoistre.
   Les vieillards n'y doivent point aller, parce qu'il leur est honteux de commettre des pechez qui ne sont point de leur âge.   65.
  Assister à la Comedie c'est travailler à embellir, & à relever, l'ouvrage du Demon.   83
  C'est dans la Comedie que le Diable nous


[203]

fait voir tout ce que le vice a de plus honteux: le regne de l'abomination, & de l'infamie. Toutes ces choses devraient donc porter ceux qui les voyent, non pas à rire, mais à pleurer.   90
  Il faut regarder ce qui se passe à la Comedie, quelque apparence d'honnesteté, & de douceur qu'il y ait, comme un breuvage de miel, dans une coupe empoisonnée.   47
  Le remede plaist moins dans la Comedie que ne fait le poison. 34. dans le Traité de la Comedie.
  Ceux qui assistent à la Comedie se condamnent eux-mesmes en ce qu'ils ne voudroient pas estre semblables à ceux qui en sont les acteurs.   41
  On ne doit point aller à la Comedie, parce qu'on ne va point au Ciel par des divertissemens, mais par des travaux, & par des combats.   69
  Aller à la Comedie est un peché, parce que le plaisir qu'on y prend produit toute sorte d'incontinence.   73
  Le Christianisme ne nous apprend point d'aller à la Comedie. Iesus-Christ n'a pas pris nostre chair pour nous donner de si mauvaises instructions.   119
  Nous reconnoissons d'une étrange façon les effets de ses souffrances.   120
  Aller à la Comedie pour se réjoüir de quelque bon succés, c'est imiter celuy qui payeroit d'une injure le bien-fait qu'il viendroit


[204]

de recevoir. C'est luy offrir des Sacrifices execrables.   118. & 119.
   Considerez la difference qu'il y a entre l'estat ou
* vous estes lors que vous revenez de l'Eglise; & celuy ou* vous vous trouvez lorsque vous sortez de la Comedie. Cette comparaison suffira pour vous faire connoistre, combien l'un vous est utile, & combien l'autre vous est dommageable.   79 & 80
  Les fantosmes honteux dont on remplit son ame à la Comedie, demeurent dans l'esprit & dans le cœur; & c'est de-là qu'il arrive qu'on a aversion de ce qu'on devroit aimer; & qu'on aime ce qu'on devroit avoir en horreur.   88
  Celuy qui a une passion violente pour la Comedie, ne sera pas moins transporté pour l'amour infame.   118
  Il n'y a rien de plus impudique que l'œil qui peut souffrir de voir les ordures de la Comedie.   84
  On est d'autant plus touché de ces avantures qui sont representées dans la Comedie, que l'on est moins guery de ses passions.   96
  Ceux qui disent qu'ils n'ont jamais reçeu aucune impression mauvaise par la Comedie, ne sont pas de bonne foy. 18. dans le Traité de la Comedie.
  S. Chrysostome croit qu'il est impossible qu'un homme soit assez chaste pour n'estre point blessé par la contagion de la Comedie.   92.


[205]

Que s'il est vray qu'un homme soit tellement chaste & pur, que les assemblées dangereuses de la Comedie, ne luy nuisent point; Il ne laisse pas d'estre coupable, en ce qu'il le seroit encore bien d'avantage s'il avoit soin de les éviter.   92
  Si quelqu'un assiste à la Comedie sans affection, & sans plaisir, il ne laisse pas d'estre coupable du peché de Vanité.   41
   C'est un assez grand mal que d'employer si inutilement un si long temps à la Comedie, d'estre aux autres un sujet de scandale, & de les y attirer par son exemple.   91
  On ne doit pas seulement ne point assister à la Comedie; mais il en faut encore retirer les autres.   79
  Se divertir à la Comedie, ce n'est pas se réjoüir au Seigneur, mais c'est se ré
[j]ouïr au Demon.   87
  Vn Barbare entendant parler de ces honteux divertissemens qu'on va chercher à la Comedie. Il semble, dit-il, que ces gens-là n'ayent ny femme, ny enfans, & qu'ainsi ils ayent esté contraints de s'aller divertir hors de chez eux.   91
  Les pieds dont nous nous servons pour aller au Temple de Dieu, ne doivent point estre employez pour aller à la Comedie.   135
  C'est suivre les mouvemens du Diable, que d'assister à la Comedie avec plus d'application, qu'on n'en a lors qu'on entend la Messe.   129. & 130


[206]

Chacun selon son sexe se represente à son imagination dans les Comedies, on les approuve lors qu'on en rit.   65
  Les applaudissemens, & les approbations de la Comedie sont diaboliques.   88
  Allez à la Comedie, c'est s'engager dans les liens du Diable.   115
  Les Chrestiens qui assistent à la Comedie, & aux Spectacles sont cause que le nom de Dieu est blasphemé par les infideles.   8
  Assister à la Comedie c'est prophaner les Mysteres divins, en participant aux mysteres du Diable.   80
  Aller à la Comedie c'est s'exposer à estre possedé du Diable, comme Tertullien le fait voir par les exemples qu'il rapporte.   45 & 46
  En assistant à la Comedie on se rend indigne des sacrez Mysteres.   94
  Ceux qui vont à la Comedie meritent d'estre excommuniez, parce qu'ils se rendent coupables d'adultere.   76 & 77
  Ceux qui vont à la Comedie ne doivent point estre reçeus dans l'assemblée des fideles, qu'apres s'estre purifiez par la Confession, & la Penitence, & par tous les autres remedes salutaires, des pechez qu'ils ont contractez à la Comedie, car ces pechez ne sont point mediocres.   78
  Quitter les prieres publiques pour aller à la Comedie, c'est quitter l'Eglise de Dieu, pour courir à celle du Diable.   45
  Celuy qui les jours de Feste quitte l'Assem-


[207]

blée solemnelle de l'Eglise pour aller à la Comedie, & aux Spectacles, est excommunié par le 4. Concile de Carthage.   8
  C'est laisser sur les Autels un Dieu qui se donne à nous pour nourriture; & aller se repaistre de la viande du Diable.   128
  Aller à la Comedie les jours de Feste c'est aimer mieux écouter les paroles de la mort que celles de la vie; c'est mépriser Dieu; & ne prendre les Sacremens du Christianisme que pour se rendre plus coupable par le mépris qu'on en fait.   126 & 127
   Celuy qui danse le Dimanche commet un
[plus] grand peché selon S. Augustin, que celuy qui laboure la terre. D'où il s'ensuit que celuy qui va le Dimanche à la Comedie, commet encore un plus grand peché. 29. dans le Traité de la Comedie.
  Ceux qui quittent l'Eglise, pour aller à la Comedie meritent d'estre excommuniez.   74
  Explication d'un Concile d'Afrique tenu l'an 424. sur la deffense de la Comedie, & des Spectacles aux jours de Feste.   5 & 6
  Demandes faites aux Empereurs Theodose, & Valentinien pour la deffense de la Comedie, & des autres jeux aux jours de Festes.   9 & 5
  La Comedie, & les Spectacles defendus aux jours de Feste par l'Edit des Empereurs Theodose, & Valentinien.   10
  La Comedie en l'estat qu'elle est presentement, est si opposée aux maximes du Christianisme, que c'est adjouster crime sur crime,


[208]

que de choisir le Saint jour du Dimanche pour la joüer. 48. dans le Traité.
  Ciceron loüant le Comedien Roscius marque que la Comedie est si infame, que plus un homme est vertueux, plus il doit s'en éloigner.   104
   L'intention des Comediens est de plaire. 23. dans le Traité.
  Les Comediens ne s'étudient principalement qu'à pervertir le peuple, & non pas à le rendre meilleur; car s'ils s'appliquoient à la vertu, le métier de Comedien seroit aussi-tost anneanty.   116
  Les Comediens lascifs émeuvent les passions des autres, en feignant d'en avoir eux-mesmes.   55
  Les Comediens tirent leurs loüanges de leur crime: plus ils sont impudiques, plus ils sont estimez habiles. Ils émeuvent les sens, ils flattent les passions, ils abbatent la plus forte vertu.   57
  Les Comediens sont coupables d'émouvoir des passions déreglées dans les cœurs des spectateurs, par une vive representation jointe à une expression passionnée, par leur declamation, par leur port, par leurs gestes, & par leur ajustementr
*. 24 & 25. dans le Traité.
  Les Comediennes tiennent la place des personnes, qui ont esté l'objet d'une passion violente. 25. ibid.
  Le Peuple Romain exclud les Comediens du droit de Bourgeoisie.   510
*[=105]


[209]

Les Censeurs ont exclu les Comediens des honneurs & des dignitez, les notant d'infamie.   106
  C'est aux hommes infideles, impies, méchans, qu'un Comedien plaist d'avantage que Dieu.   107
  Les Comediens sont coupables d'oser exposer aux yeux de tout le monde des desordres qui sont defendus par toutes les Loix. Si l'adultere est un mal; c'est un mal aussi que de le representer.   84
  Le Demon exerce, & forme luy-mesme les Comediens, & il s'en sert comme d'une peste dont il infecte toute la vie.   81
  Les Comediennes se rendent les organes visibles du Demon, dans le dessein qu'il a de perdre les ames.   89
  La troupe des Comediens est une troupe Diabolique.   92
  Les approbateurs des Comediens leur servent pour insinuer plus doucement leur poison dans les cœurs de ceux qui les écoutent.   57
  Il ne faut point donner des applaudissemens aux Comediens en frappant des mains qu'on éleve pour invoquer le nom de Dieu.   45
  En loüant les Comediens de leurs folies, on leur persuade de les faire & on se rend plus coupables qu'eux. Car si tout le monde s'accordoit à ne vouloir point regarder leurs sotises, ils cesseroient bien-tost de les faire.   82. 83
  S'il n'y avoit point de Spectateurs, il n'y


[210]

auroit point de Comediens. Tous les desordres de la Comedie retombent sur ceux qui en sont les spectateurs.  92
  C'est la débauche des spectateurs qui fait la felicité des Comediens.  116
  On se mocque des œuvres de misericorde, lorsque l'abondance des riches entretient la débauche des Comediens, & que les pauvres manquent de ce qui leur est necessaire pour l'entretien de leur vie.  102
  Donner son bien aux Comediens est un crime énorme.  114
  Celuy qui donne aux Comediens ne considere pas en eux la nature de l'ouvrage de Dieu; Il ne regarde que l'iniquité de l'ouvrage de l'homme. Il leur donne parce qu'ils le divertissent par leur impieté.  113 & 114
  On estimeroit un homme impudique & de mauvaise vie qui tiendroit des Comediens en sa maison. A plus forte raison, blesse-t'on l'honnesteté lors qu'on regarde representer la Comedie sur le Theatre avec le peuple.  66
  Les Comediens sont les derniers des hommes. 85
  Les Loix des Payens rendent les Comediens infames.  85
  Les Comediens ne sont point reçeus à former des accusateurs.  13
  Les Comediens sont declarez infames par les Edits, & exclus de tous honneurs, & de toutes dignitez, & par là la Comedie est declarée


[211]

pernicieuse.  43
  Mais le Iugement que la Iustice de Dieu exercera contre les Comediens, sera bien plus severe.   44
  Les Canons de l'Eglise interdisent la sacrée Communion aux Comediens, & à leurs complices.  140
   Les Comediens excommuniez par le premier Concile d'Arles.  7
  Les Comediens excommuniez tant qu'ils font ce métier.   13
  Le respect que nous devons à la Majesté de Dieu, & l'ordre de la discipline Evangelique ne peuvent souffrir que les Comediens tant qu'ils exercent ce mestier, soient reçeus dans la Communion de l'Eglise, dont la pudeur, & l'honneur ne doivent point estre soüillez par une si dangereuse contagion.  63
  Loy des Empereurs Valens, Gratien, & Valentinien obligeant les Filles Payennes de la race des Comediens, de monter sur le Theatre; & defendant de les y contraindre si elles veulent embrasser la Religion Chrestienne, 12. Voyez la raison de cette Loy. 5
  Le Concile d'Elvire ordonne que si des Comediens veulent embrasser la foy Chrestienne, ils renoncent auparavant à leur Exercice. Et si apres l'avoir embrassée, ils exercent encore leur mestier, qu'ils soient retranchez de l'Eglise.  6 & 7
  Le mesme Concile defend sous peine d'Excommunication aux femmes, & aux filles fi-


[212]

delles, ou Cathecumenes d'épouser des Comediens.  7
  Lors que l'Escriture commande quelque chose, elle exprime en particulier ce qu'elle commande.  58
  Il ne faut persecuter personne pour l'obliger de faire des choses qui sont contraires aux Commandemens de Dieu.  9
  Il y a une Compassion folle, & il y en a une sage & raisonnable.  98
  Les coupables des crimes, & leurs Complices doivent estre également punis.  140
  L'Escriture Sainte en condamnant la Concupiscence qui comprend la volupté, condamne les spectacles, qui sont une espece de volupté.  37
  Les personnes converties doivent faire attentivement reflexion sur toutes les graces que Dieu leur a faites & qu'il a faites à d'autres pecheurs, & se plaire à s'en entretenir avec ceux qui participent au mesme bonheur.  109
  Si nous nous réjoüissons à cause de ceux qui sont Convertis; ne desesperons pas de ceux dont nous voyons des égaremens, & des desordres. Prions pour eux.  109
  Nous devons regler nostre Corps de telle sorte, que nous n'employons point pour faire le mal, les mesmes membres dont nous nous servons pour faire le bien.  135
   Devenant Esclaves de nostre Corps, nous tombons sous la puissance de la mort avec nostre Corps.  68


[213]

La Coustume du siecle n'excuse point ceux qui vont à la Comedie; parceque nous ne devons point nous laisser emporter par la Coustume du Siecle aux attraits des voluptez qui nous détournent de Dieu, & des bonnes œuvres que nous devons faire.  66
  Le Demon seduit plus de gens par la volupté, que par la crainte.  114
  Les années ne couvrent point les crimes.  56
  Comme il n'est point permis d'approuver un crime dans l'action qui le commet; Il n'est point aussi permis de l'approuver dans les paroles qui nous le font connoistre.  42

D

les Danses, & le Bal sont defendus par le 3. Synode Diocezain de Milan.  17
  Les Danses, les jeux publics, les Comedies; les masques, & les jeux de hazard sont defendus aux Chrestiens.  18
  Les Danses du Theatre defenduës.  14
  Lors que l'Escriture fait quelque Deffenses, Il y a des choses si honteuses, qu'elle trouve plus à propos de les defendre seulement en general.  58
  Quelles doiuent étre les Delices des Chrestiens.  49
  Si nous nous réjoüissons à cause de ceux qui sont convertis; ne Desesperons pas de ceux dont nous voyons des égaremens, & des de-


[214]

sordres. Prions pour eux.  109
   Le plus grand Desir des Chrestiens doit étre, à l'imitation de l'Apostre de sortir de cette vie, & souhaitter d'estre unis à Dieu. Or nous devons trouver nos delices dans l'accomplissement de nos desirs.  48
  Les Devoirs des Chrestiens.  121
  Dieu qui a fait toutes choses est meilleur que toutes choses.  110
  Le plus grand honneur que les Princes puissent recevoir, est que Dieu soit servy & honoré.  11
  L'homme à qui Dieu plaist, plaist aussi à Dieu.  107
  Dieu ne considere pas tant nostre inclination, que nostre utilité.  107
  Ceux qui voudroient que leur volonté s'accomplist plustost que celle de Dieu, voudroient aussi reduire sa volonté à la leur, au lieu de corriger, & de regler la leur par la sienne.  107
  Il ne faut rien faire le jour du Dimanche, qui soit contraire à la sainteté de ce jour. 48. dans le Traité de la Comedie.
  Celuy qui danse le Dimanche commet un plus grand peché, selon S. Augustin, que celuy qui laboure la terre. 29. Ibidem.
  C'est adjouster crime sur crime que de choisir le saint jour du Dimanche pour joüer la Comedie. 48. Ibidem.
  Il ne faut pas attendre le Dimanche pour ne point travailler, & pour s'abandonner aux


[215]

vices.  133
  La volupté porte les hommes à trahir leur conscience par la Dissimulation.  36
  S. Paul defend les paroles qui ne tendent qu'à un vain Divertissement.  82
  Il ne faut jamais acheter un Divertissement par une vaine & inutile occupation.  54
  On ne va point au Ciel par des Divertissemens.  69
   C'est une estrange folie que s'imaginer que nos Divertissemens ne seroient pas agreables, s'ils n'estoient injurieux à Dieu.  123
   Donner son bien aux Comediens, est un crime enorme.  114
  Il y a bien quelque Douleur que l'on peut permettre; mais il n'y en a point que l'on doive aimer.  100
   Il y a des rencontres où l'on peut aimer les Douleurs.  98
  Il n'est pas permis aux Chrestiens d'estre spectateurs des Duels, ny des autres spectacles.  30

E

Si vous voulez que nous croyons que vous n'aymez pas à dire des paroles infames, n'aymez pas aussi à les Ecouter.  86
  L'Eglise explique en de certains temps plus expressement, les choses qu'elle se contente d'ordonner seulement en general en d'autres rencontres.  5


[216]

Celuy qui les jours de Feste quitte l'assemblée solemnelle de l'Eglise pour aller aux spectacles, est excommunié par le 4. Concile de Carthage.  8
  Il ne faut point aller à l'Eglise pour y adorer les Creatures, 127
  Les spectacles de l'Eglise.  133
  On ne doit point mener les Enfans à la Comedie, parce qu'il ne faut point leur faire gouster le mal avant mesme qu'ils le puissent connoistre.  65
  Il n'y a point de plaisir plus doux à un homme sage & reglé, que celuy qu'il reçoit de la societé d'une honeste femme, & de celle de ses Enfans.  91
   Les Peres ne doivent souffrir rien de sale dans leurs Enfans.  85
  Il ne faut point prendre de plaisir à Entendre autre chose que ce qui nourrit l'ame, & qui nous peut rendre meilleurs.  67. 78
  Les Epicuriens se sont feint une volupté, en laquelle ils ont estably le souverain bien.  35.
  Lors que l'Escriture Sainte commande quelque chose, elle exprime ce qu'elle commande; mais lors qu'elle fait quelque defense, il y a des choses si honteuses qu'elle trouve plus à propos de les defendre en general.  58
  Lors qu'on Excommunie quelqu'un, ce n'est pas pour le laisser toûjours hors de l'Eglise; mais pour le rappeller apres son amendement, c'est pour l'empécher qu'il n'infecte


[217]

les autres, qu'on luy interdit l'entrée des lieux sacrez, & qu'on l'exclud de la Communion des Fideles.  74
  Ceux qui selon les Loix divines ont esté Excommuniés, & demeurent hors de l'Eglise, donnent quelque bonne esperance de leur conversion; mais ceux qui vivans dans le déreglement demeurent dans la Communion des Fideles, parce qu'ils ne sont pas connus; ne peuvent pas se dérober aux yeux de Iesus-Christ, de sorte que quoy qu'ils soient presens de corps dans l'Eglise, ils en sont neantmoins separés devant Dieu plus veritablement que ceux qu'on a mis dehors.  75. & 76
  On ne perd jamais le souvenir des mauvaises actions: Elles ont cessé d'estre des crimes, & elles deviennent des Exemples.  56

F

les Farses, & les jeux deshonnestes defendus.  15
  Les Chrestiens ne doivent point Favoriser de leur consentement & de leur approbation ceux qui commettent des crimes.  42
  Description de la Felicité celeste.  105
   Fausse idée de la Felicité.  102. & 104
  Il n'y a point de plaisir plus doux à un homme sage & reglé, que celuy qu'il reçoit de la societé d'un
[e] honneste Femme, & de celles de ses enfans.  91
  Il arrive que des Femmes qui estoient peut-


[218]

estre chastes lors qu'elles sont allées à la Comedies*, en sortent impudiques.  57
  Festes solemnelles du temps des Empereurs Theodose & Valentinien.  10
  Demandes faites aux Empereurs Theodose & Valentinien, pour defendre la Comedie, & les autres jeux aux jours de Feste.  9
  La Comedie & les spectacles defendus aux jours de Feste, par l'Edit de Theodose & de Valentinien.  10
   La Comedie & les spectacles defendus particulierement aux jours de Festes.  5. & 6
  Aller à la Comedie les jours de Feste, c'est mépriser Dieu, sa parole, & ses Sacremens.  126. & 127
  Celuy qui les jours de Feste quitte l'assemblée solemnelle de l'Eglise, pour aller aux spectacles, est excommunié par le 4. Concile de Carthage.  8
  Les Filles Payennes de la race des Comediens, contraintes de monter sur le Theatre par la loy des Empereurs Valens, Gratien, & Valentinien; qui defend en mesme temps de les y contraindre, si elles veulent embrasser la Religion Chrestienne. p. 12. Voyez la raison de cette loy.  5
  Profession de la Foy de Iesus-Christ, selon la forme & la maniere de sa loy.  38


[219]

G

L'Art qui regle les Gestes, est consacré à la molesse de Venus & de Bacchus.  40
  La Gloire est une vaine enflure que le cœur conçoit par l'oreille.  137
  Les personnes conuerties doivent faire attentivement reflexion sur toutes les Graces que Dieu leur a faites, & qu'il a faites à d'autres pecheurs, & se plaire à s'en entretenir avec ceux qui participent au mesme bonheur.  109

H

Explication de la ceremonie des Habits blancs des nouveaux baptisez.  10
  Le Demon est l'inventeur des Habits de la Comedie.  88
  Estre Homme, c'est l'ouvrage de Dieu: estre pecheur c'est l'ouvrage de l'homme.  113
  Vn homme sage ne preferera jamais ce qui est agreable, à ce qui est plus Honneste, & plus avantageux.  54
  Personne ne voudroit que sa femme, ou sa fille fut Honneste comme Chimene, & comme toutes les plus vertueuses Princesses du Theatre. 32. Dans le Traité de la Comedie.
  Le plus grand Honneur que les Princes puissent recevoir, est que Dieu soit servy & honoré.  11


[220]

I

L'Idolatrie est la mere de tous les jeux, d'où tous les monstres de vanité sont sortis.  59
  C'est un terrible mal que cette Idolatrie que commet le cœur de l'homme dans une violente passion. 27. Dans le Traité de la Comedie.
  Le Demon sçachant que l'Idolatrie toute nuë donnoit de l'horreur, il l'a revestuë de la volupté des spectacles.  60
  Ieux deshonestes defendus.  15
  Les Ieux publics, les jeux de hazard, les danses, les masques, les Comedies sont defendus aux Chrestiens.  18
  Les Ieux doivent estre defendus aux jours de Feste.  9
  Devoir des personnes chargées du soin des Ieux publics.  10
  La volupté porte les hommes à embrasser les occasions du peché par l'Ignorance.  36
  Il y a bien moins de mal à pecher, qu'à adjouster l'Impudence au crime qu'on a commis, & à ne vouloir pas obeïr aux ordres des Prestres.  76
  L'Impunité est en effet une peine, & elle fortifie la mauvaise volonté comme un ennemy interieur.  102
  Si Dieu laisse les crimes Impunis, c'est alors qu'il est plus irrité, & qu'il les punit plus severement.  103


[221]

Le feu de l'Impureté s'enflamme par la veuë.  63
  Nous sommes obligez de fuir les choses mesme qui nous paroissent Indiferentes, & qui portent neantmoins insensiblement au peché.  73
  Il ne faut jamais se laisser emporter à des plaisirs Inutiles.  54
  L'occupation en des choses Inutiles, est un peché.  41
  Les Chrestiens doivent mettre toute leur Ioye dans le Seigneur, & non pas dans les plaisirs de ce monde.  95. & 106
  Si nous voulons estre dans la Ioye avec les Payens en ce monde, nous serons affligez avec eux eternellement.  48
  Le monde finira, & la Ioye des méchans finira avec le monde.  106
  Les Iustes sont ceux qui conforment leur cœur à la volonté de Dieu, qui reglent leur volonté par la sienne.  108

L

La Comedie & les spectacles sont defendus aux Laïques.  8
   En Loüant les Comediens de leurs folies, on leur persuade de les faire, & ainsi on se rend plus coupable qu'eux.  82. 83. & 114
  Nous ne pouvons nous réjoüir en Dieu, qu'en le Louant, & nous ne pouvons le loüer, si nous ne luy plaisons d'autant plus qu'il


[222]

nous plaist davantage.  108
   C'est aux Iustes qu'il appartient de Louër Dieu.  108
  Profession de la Foy de Iesus-Christ, selon la forme & la maniere de sa Loy.  38
  On garde plus exactement la Loy qu'on se prescrit soy-mesme.  59
  Loy des Empereurs Valens, Gratien, & Valentinien obligeant les filles Payennes de la race des Comediens, de monter sur le Theatre, & defendant de les y contraindre, si elles veulent embrasser la Religion Chrestienne. 12. Voyez la raison de cette loy.  5
  Les concerts de Violes & de Luts sont dediez à Appollon, aux Muses, à Minerve, & à Mercure qui les ont inventez.  40

M

un Magistrat ne doit pas avoir seulement les mains pures, mais les yeux mesme.  139
  Les Maistres doivent punir severement leurs serviteurs, lors qu'ils disent des paroles peu honestes.  85
  Nous ne devons point employer pour faire le Mal, les mesmes membres dont nous nous servons pour faire le bien.  135
  Le Mal qui est authorisé publiquement a de grands charmes.  57
  On ne doit point faire gouster le Mal aux Enfans, avant mesme qu'ils le puissent


[223]

connoistre.  65
  Rien n'est plus Malheureux que le bonheur des pecheurs.  102
  Dans les representations malheureuses de la Comedie, l'on prophane & deshonnore la sainteté du Sacrement de Mariage.  83
  Les Masques, les danses, les jeux publics, les Comedies, & les jeux de hazard sont defendus aux Chrestiens.  18
  On ne perd jamais le souvenir des Mauvaises actions. Elles ont cessé d'estre des crimes, & elles deviennent des exemples.  56
   Comme l'on acquiert le veritable bien par de faux maux; on se procure les veritables maux par de faux biens.  68
  L'accoustumance à voir les Merveilles du monde, & de la nature dont Dieu est l'autheur, ne doit point les rendre moins estimables, & moins precieuses.  112. & 113
   On appelle Misere le mal que l'on souffre en sa personne.  96
  On appelle Misericorde la compassion qu'on a des malheurs des autres.  96. 97
  Celuy qui est veritablement Misericordieux encore qu'il ressente de la douleur en voyant la misere de son prochain; Il aimeroit mieux n'avoir point de sujet de ressentir cette douleur.  99
  On se mocque des œuvres de Misericorde, lorsque l'abondance des riches entretient la débauche des Comediens, & que les pauvres manquent de ce qui leur est necessaire pour


[224]

l'entretien de leur vie.  102
   Quand par la pauvreté Dieu oste aux hommes les moyens d'entretenir leurs vices; ce traittement est un effet de sa Misericorde.  103
  La corruption des Mœurs des Chrestiens vient de ce qu'ils suivent sans remords la coustume, & l'exemple des erreurs communes sans vouloir examiner si ce sont en effet des erreurs: & de ce qu'ils accommodent les maximes de l'Evangile au relâchement de leurs mœurs, au lieu qu'ils devroient former leurs mœurs sur les veritez de l'Evangile. 6. du Traité de la Comedie.
  Le Monde est un ouvrage de Dieu, mais les œuvres du monde sont l'ouvrage du Diable.  42
  Le Monde finira, & la joye des méchans finira avec le monde.  106
  Les Chrestiens doivent trouver du plaisir dans la Mort.  48
  Les Concerts de Musique, de Violes, & de Luts sont dediez à Apollon, aux Muses, à Minerve, & à Mercure, qui les ont inventez.  40

N.

L'Accoustumance à voir les merveilles du monde, & de la Nature, dont Dieu est l'Autheur, ne doit point les rendre moins estimables, & moins precieuses.  112 & 113
  C'est un grand malheur à des Chrestiens de


[225]

porter à la Comedie un si saint Nom pour leur condamnation.  116

O

Il y a bien moins de mal à pecher, qu'à adjouster l'impudence au crime qu'on a commis, & à ne vouloir pas Obeïr aux ordres des Prestres.  76
  Les Obiets allument dans les cœurs le feu de l'impureté.  65
  On doit fuïr les Occasions du peché.  62. 64. 73
  l'Occupation en des choses inutiles, est un peché.  41
  Il ne faut jamais achetter un divertissement par une vaine & inutile Occupation.  54
  Il ne faut pas se laisser Occuper par les choses qui sont les effets de la puissance de Dieu, & perdre ce Dieu mesme qui les a faites, & par qui nous avons esté tirez du neant.  110
  Il n'y a rien de plus impudique, que l'Oeil qui peut souffrir de voir les ordures de la Comedie.  54
  Les Oeuvres du monde sont l'ouvrage du Diable.  42
  On se mocque des Oeuvres de misericorde, lorsque l'abondance des riches entretient la débauche des Comediens, & que les pauvres manquent de ce qui leur est necessaire pour l'entretien de leur vie.  102
   Estre homme, c'est l'Ouvrage de Dieu. Estre


[226]

pecheur, c'est l'ouvrage de l'homme.  113
  Donner à l'Ouvrage de l'homme, c'est donner à un pecheur à cause de son peché, parce qu'il nous divertit par son impieté.  113
  Il faut aimer l'Ouvrier en son ouvrage.  110
  L'on ne doit point faire un mauvais usage du sens de l'Ouye, qui nous a esté donné pour écouter les enseignemens de Dieu.  67
  l'Oysiveté est l'ennemie de l'ame qui la dépoüille de toutes ses inclinations vertueuses. C'est pourquoy il faut toûjours estre occupé, & il faut fuïr l'oysiveté comme une dangereuse Syrene.  138

P.

Il n'y a rien qui expose plus au mépris la Parole de Dieu, que l'applaudissement, & l'approbation qu'on donne aux representations des spectacles.  80
  S. Paul defend les Paroles de raillerie, & celles qui ne tendent qu'à un vain divertissement.  82
  Il n'est point permis d'approuver un crime dans les Paroles qui nous le font connoistre.  42
  Si vous voulez que nous croyons que vous n'aymez pas à dire des Paroles infames, n'aimez pas aussi à les écouter.  86
  On doit punir severement les serviteurs lors qu'ils disent des Paroles peu honnestes.  85
   C'est un terrible mal que cette Idolatrie que


[227]

commet le cœur de l'homme dans une violente passion. 27 dans le Traité.
  Les Pastorales ont commencé par les amours des Bergers, & des Bergeres. 15. du Traité.
  Quand par la pauvreté Dieu oste aux hommes les moyens d'entretenir leurs vices; ce traitement est un effet de sa misericorde.  103
  Les sentimens des Payens sont un témoignage de l'impieté des Comedies.  39
  Celuy qui ne s'éloigne pas du peché, mais qui en est proche, doit vivre dans l'apprehension, car il arrive souvent qu'il y tombe.  73 & 74.
  Il y a bien moins de mal à pecher, que d'adjouster l'impudence au crime qu'on a commis, & à ne vouloir pas obeïr aux Ordres de l'Eglise.  76
  Les pechez ne meurent point, par la vieillesse du temps, les années ne couvrent point les crimes.  56
   Nous ne sommes pas seulement obligez d'éviter les Pechez; mais nous deuons encore fuïr les choses mesme qui nous paroissent indifferentes, & qui portent neantmoins insensiblement au peché.  73
  Estre homme, c'est l'ouvrage de Dieu. Estre pecheur, c'est l'ouvrage de l'homme.  113.
  Rien n'est plus malheureux que le bonheur des pecheurs.  102
  Donner à l'ouvrage de l'homme, c'est don-


[228]

ner à un Pecheur à cause de son peché, parce qu'il vous divertit par son impieté.  113
  Lors que les Penitens donnent des marques d'une Penitence sincere: les Prelats peuvent abbreger le temps de la Penitence Canonique.  134
  Les Peres ne doivent souffrir rien de sale dans leurs Enfans.  85
  Il ne faut Persecuter personne pour l'obliger de faire des choses qui sont contraires aux Commandemens de Dieu.  9
  Les Pieds dont nous nous servons pour aller à l'Eglise, ne doivent point estre employez pour aller aux jeux du Theatre, & dans les autres lieux impurs & profanes.  135
  Le veritable Plaisir est celuy qui est accompagné de la vertu, & qui n'est point passager.  67
  Il ne faut point prendre de Plaisir à regarder d'autres actions que celles qui sont justes & pieuses: n'y à entendre autre chose que ce qui nourrit l'ame, & qui nous peut rendre meilleurs.  67
  Les Chrestiens doivent estre si éloignez de pouvoir vivre sans Plaisir, qu'ils doivent mesme trouver du plaisir dans la mort.  48
  Nul ne reçoit de Plaisir sans affection.  41
  Celuy qui passe les bornes du Plaisir; & qui ne recherche dans le plaisir que le seul plaisir, se procure la mort.  67
  Il ne faut jamais se laisser emporter à des Plaisirs inutiles.  54


[229]

Il faut fuïr les Plaisirs comme des pieges.  68
  Iesus-Christ a crucifié dans sa chair tous les vains Plaisirs du monde.  72
  C'est une grande sensualité à des Chrestiens de chercher leurs Plaisirs en ce monde: ou plustost c'est une estrange manie de considerer comme un veritable plaisir, les voluptez de ce siecle.  48
  Les Chrestiens doivent mettre toute leur joye dans le Seigneur, & non pas dans les Plaisirs de ce monde.  95
  Les Plaisirs des Payens ne sont pas les plaisirs des Chrestiens.  35
  Que sert à l'homme de jouïr d'un Plaisir passager, s'il est suivy d'une douleur eternelle, & s'il est tourmenté nuit & jour par la Concupiscence.  79
  Le Plaisir qu'on prend à la Comedie produit toute sorte d'incontinence.  73
  Il n'y a point de Plaisir plus doux à un homme sage, & reglé, que celuy qu'il reçoit de la societé d'une honeste femme, & de celle de ses enfans.  91
  L'homme à qui Dieu Plaist, plaist aussi à Dieu.  107
  Idée generale du Poëme dramatique. 9. dans le Traité.
  Les especes du Poëme dramatique. 12. ibid.
  Pompée établit le Theatre sous le titre de Temple de Venus.  38 & 39
  L'Art qui regle les differentes, Postures du corps est consacré à la molesse de Ve-


[230]

nus, & de Bacchus.  40
  Les Predicateurs sont obligez de prescher contre la Comedie, & contre les Danses, & le Bal.  16. 17. & 103.
  Le temps des Prieres est bien differend du temps du divertissement.  11
  Le plus grand honneur que les Princes puissent recevoir, est que Dieu soit servy & honnoré.  11
   Toutes choses dependent de leur Principe, & ne profitent point sans luy.  125
  S. Paul defend les paroles de Raillerie, & celles qui ne tendent qu'à un vain divertissement.  82

R

C'est un étrange jugement que de fletrir un homme pour cela mesme qui le rend Recommandable.  43
  Les Regards sont dangereux.  71
  Il ne faut point prendre de plaisir à Regarder d'autres actions que celles qui sont justes & pieuses.  67. 78
  Nous ne sçaurions nous Reioüir en Dieu, qu'en le loüant.  108
  C'est aux méchans à se Reioüir, en ce monde, le monde finira, & leur joye finira avec le monde.  106
  Remarques sur les Canons des Conciles touchant la Comedie, & les spectacles.  3
  La Representation d'un crime énorme, ou


[231]

d'une chose honteuse n'est point meilleure que ce qu'elle represente.  42
  Vne Representation vive jointe à une expression passionnée a naturellement un grand empire sur le temperament des hommes 25. dans le Traité de la Comedie.
  Les Chrestiens ne peuvent point prendre plaisir aux Representations de l'impureté; puis qu'il ne leur est pas mesme permis d'avoir une pensée d'impureté.  60
  Chacun selon son sexe se Represente à son imagination dans les spectacles.  65
  Si l'adultere est un mal, c'est un mal aussi que de le Representer.  84
  On apprend l'adultere en le voyant Representer.  57. & 61
  Nous ne lisons point qu'on ait veu Rire Iesus-Christ; parce que c'est par les ris dissolus, que les meilleures disciplines se corrompent.  122
  Les autels du Ris, & de la rejouïssance seront abbatus.  128
  L'on approuve les excez des Comedies lors qu'on en Rit.  65
  Roscius Comedien.  104

S

Vn homme Sage ne preferera jamais, ce qui est agreable à ce qui est plus honeste, & plus avantageux.  54
  C'est une grande sensualité à des Chre-


[232]

stiens de chercher leurs plaisirs en ce monde.  48
  On ne perd jamais le souvenir des mauvaises actions: Elles ont cessé d'estre des crimes, & elles deuiennent des exemples.  56.
  Les Spectacles comprennent la vanité du Cirque, les fureurs de l'Amphitheatre, & les desordres du Theatre.  22
  Le Diable est l'autheur des Spectacles.  59
  Le Diable sçachant que l'Idolatrie toute nuë donnoit de l'horreur, il l'a revestuë de la volupté des Spectacles.  60
  Les Spectacles sont des inventions du Diable.  123
  Les Spectacles sont les pompes du Diable ausquelles on renonce en recevant le Baptesme.  70
  Les Spectacles sont vains, pernicieux & sacrileges.  62
  Dans les Spectacles on ruïne le fondement de la Religion; & par consequent on a sujet d'apprehender la perte de son Ame.  125
  Les Spectacles sont des effets de la superstition, & de l'Idolatrie.  34
  Les Spectacles, les jeux, & les autres divertissemens semblables sont des restes du Paganisme, & une pure invention du Diable.  17. & 18
   Tout l'appareil des Spectacles appartient à l'Idolatrie.  38
  On doit rejetter les Spectacles, parce


[233]

qu'ils sont des occasions des vices.  64
  Les Spectacles estant des choses mauvaises, & consacrées à des fausses divinitez, doivent estre condamnez comme des corrupteurs agreables, dont ceux qui font profession des bonnes mœurs doivent s'abstenir.  55
  Dans les Spectacles on suit le party du Diable, & on secouë le joug du Seigneur.  46
  Les Spectacles doivent estre deffendus; parce qu'on n'y void que des choses mauvaises.  54
  L'Escriture Saincte deffend les Spectacles, en condamnant toutes sortes de crimes.  58
  2. En deffendant de regarder ce qu'il n'est pas permis de faire.
  3. En condamnant l'Idolatrie, qui est la mere de tous les jeux.  59
   L'Escriture Sainte condamne les Spectacles, en condamnant la concupiscence qui comprend la volupté; car les Spectacles sont une espece de volupté.  37
  Elle les condamne aussi dans le 1. Verset du 1. Pseaume. ibidem
  Quand l'Escriture ne deff
[e]nderoit pas les Spectacles, la pudeur les devroit defendre.  58
  Par le témoignage, & par la promesse solemnelle que nous avons fait au Baptesme de renoncer au Diable, à ses pompes,


[234]

& à ses Anges, nous avons aussi renoncé aux Spectacles.  38. 59. 70. 94. 123. 131.
  Les Canons contre les Spectacles en general comprennent aussi la Comedie.  4
  L'estat de la Foy, l'ordre de la verité, & Loy de la discipline Chrestienne, condamne absolument le divertissement des Spectacles.  35
  Les Spectacles sont deffendus aux Laïques.  8
  Les Chrestiens qui assistent aux Spectacles sont cause que le nom de Dieu est blasphemé par les Infidelles.  8
  On se charge dans les Spectacles des excez de tous les siecles passez.  61
  Dans les Spectacles on se declare en quelque façon apostat, transgresseur de la Loy, & ennemy des Sacremens.  123
  Il n'y a rien qui expose plus au mépris la parole de Dieu, que l'applaudissement & l'approbation qu'on donne aux representations des Spectacles.  80
  Les Constitutions Apostoliques, deffendent d'admettre au Baptesme, ceux qui sont attachez aux Spectacles.  30
  La difference des Spectacles des Chrestiens, & de ceux des Payens.  1
  Les Spectacles de l'Eglise.  133
  Les Spectacles des Chrestiens.  50. & 62
  Les Spectacles des Chrestiens, sont les Spectacles des merveilles de Dieu.  112
  Celuy qui les iours de Feste quitte l'assem-


[235]

blée solemnelle de l'Eglise pour aller aux Spectacles, est excommunié par le 4. Concile de Carthage.  8
  Ceux qui quittent l'Eglise pour aller aux Spectacles, meritent d'estre excommuniez.  74.
  Les Spectacles nous apportent la mort; car en se retirant de ce qui peut entretenir la vie, ne se met-on pas au hazard de la perdre.  125
   Quelque bon & moderé que soit l'usage, que les hommes peuvent faire des Spectacles; leur esprit n'est point si insensible qu'il ne soit agité de quelque passion secrete.  41
  C'est la debauche des Spectateurs, qui fait la felicité des Comediens.  116
  Tous les desordres des Spectacles retombent sur ceux qui y assistent, car s'il n'y avoit point de Spectateurs, il n'y auroit point de Comediens ny de Spectacles. Ainsi les uns & les autres s'exposent au feu eternel.  92.
  Il n'est pas permis aux Chrestiens d'estre Spectateurs des duels, ny des autres spectacles.  30. 34.

T

Qviconque s'attache aux choses Temporelles, perdra les eternelles.  68
  Les pechez ne meurent point par la vieillesse du Temps; & les années ne couvrent point les crimes.  56


[236]

Le temps des prieres est bien different du temps du divertissement.  11
  Quiconque met son affection aux choses de la Terre, n'aura point de part aux biens du Ciel.  68
   Rien ne subsiste sans la Teste.  125
  Le Theatre est le Temple de Venus, & c'est sous ce titre qu'il a esté estably dans le monde par Pompée.  38. & 39
  Le Theatre est la maison de Venus & de Bacchus.  40
  Le Theatre appartient au Diable.  46
  Le Theatre est un lieu infame, & une école de l'impureté.  60. & 132
  Le Theatre, & tous les autres jeux ne sont que vanité.  72
  Les Theatres sont des lieux infames, où l'on fait une profession publique de l'impureté.  104
  Le Theatre est le siege des ennemis de Iesus-Christ, & la chaire de pestilence.  46. & 53
  Le Theatre est l'azile de toutes sortes d'impuretez.  39
  Le Theatre est la peste des villes.  90
  C'est un peché de monter sur le Theatre.  73
  Ciceron loüant le Comedien Roscius marque que le Theatre est si infame, que plus un homme est vertueux, plus il doit s'en éloigner.  104
  Les Censeurs faisoient abbattre les Theatres pour conserver la pureté des mœurs.  39


[237]

Dieu n'a pas choisi le Theatre pour y faire éclater la gloire de ses Martyrs, ny pour instruire les Fideles. 37. dans le Traité de la Comedie.
  La Tradition de l'Eglise est la regle de la conduite des Chrestiens.  29
  Qu'est-ce que la Tragedie. 13. dans le Traité de la Comedie.
  Qu'est-ce que la Tragicomedie. 13. ibid.
  C'est le propre de la Tragedie d'exprimer en vers les crimes de l'antiquité; & en y entendant ce qui s'est déja fait, on apprend que cela mesme se peut encore faire.  56
  Des Tragedies des Anciens. 19. & 20. dans le Traité de la Comedie.
  Dans les Tragedies & Tragicomedies de nostre temps l'amour est traité d'une maniere impie. 28. ibid.
  Punition de Dieu sur ceux qui assistent aux Tragedies.  46
  On ne va aux Ciel que par des Travaux, parce que le chemin qui y conduit, est étroit, penible & fascheux.  67. & 69
  C'est par la vertu, & par les Travaux que Dieu nous appelle à la vie.  68


[238]

V

la Vanité, ou l'occupation en des choses inutiles, est un peché.  41
  La veüe des Vanitez, & des folies du monde, imprime de mauvais desirs dans les cœurs des hommes.  72
  Les Vanitez sont les pompes du Diable, ausquelles on renonce en recevant le Baptesme.  70
  Celuy qui considere que le Seigneur luy est toûjours present, ne regarde point les Vanitez du siecle.  71
  Celuy qui appartient à Iesus-Christ, comment peut-il regarder les Vanitez.  72
  La Vengeance est traitée dans la Comedie d'une maniere dangereuse, & impie. 39. 40. & 41. dans le Traité de la Comedie.
  Le Theatre est le temple de Venus.  38
  La meilleure maniere, & la plus seure de trouver la Verité, est de la chercher dans la Tradition de l'Eglise, tirée des Conciles, & des sentimens des Saints Peres. 8. dans le Traité de la Comedie.
  La Vertu conduit à la vie eternelle.  68
   Le veritable plaisir est celuy qui est accompagné de la Vertu.  67
  Si le peuple s'appliquoit à la Vertu, le métier de Comedien seroit aussi-tost aneanty.  116
   Plus un homme est Vertueux, plus il doit


[239]

s'éloigner du Theatre.  104
  L'incontinence de la Veuë, est un témoignage de l'impureté de l'ame.  139
  Le feu de l'impureté s'enflamme par la Veuë.  65
  Il est plus facile de détruire le Vice avant qu'il soit enraciné, que de l'arracher apres qu'il a pris de profondes racines. Ce qui est tres-difficile, & quelques-uns mesme l'estiment impossible.  118
  Les Vieillards ne doivent point aller à la Comedie, parce qu'il leur est honteux de commettre des pechez qui ne sont plus de leur âge.  65
  Les concerts de Musique, de Violes, & de Luts sont dediez à Apollon, aux Muses, à Minerve, & à Mercure, qui les ont inventez.  40
  Les Iustes sont ceux qui conforment leur cœur à la Volonté de Dieu, qui reglent & conduisent leur volonté par la sienne.  108
  Ceux qui voudroient que leur Volonté s'accomplist plustost que celle de Dieu, voudroient aussi reduire sa volonté à la leur, au lieu de corriger, & de regler la leur par la sienne.  107
  La Volupté conduit à la mort.  68
  Adam n'eust point esté chassé du Paradis, s'il n'eust esté seduit par la Volupté.  71
  Il y a plus de peril à se laisser emporter à la Volupté, qu'il n'y a de plaisir à s'en rassasier.  47


[240]

La Volupté a un si grand pouvoir sur les hommes, qu'elle les porte à embrasser les occasions du peché par l'ignorance, & à trahir leur conscience par la dissimulation.  36.
  Le Demon seduit plus de gens par la Volupté, que par la crainte.  114
  C'est une étrange manie de considerer comme un veritable plaisir, les Voluptez de ce siecle.  48
  Nous ne devons point nous laisser emporter par la coustume du siecle aux attraits des Voluptez qui nous détournent de Dieu, & des bonnes œuvres que nous devons faire.  66
  Les spectacles sont une espece de Volupté que la sainte Escriture condamne.  37
  Les Epicuriens se sont feint une Volupté en laquelle ils ont étably le souverain bien.  35
   Quelle plus grande Volupté peut-on sentir, que celle qui nous dégoûte de toutes les autres voluptez.  49
  On ne doit point faire un mauvais Vsage de ce sens qui nous a esté donné pour escouter les enseignemens de Dieu.  67

Y

Les YEux ravissent l'ame comme une proye.  141
  Vn Magistrat ne doit pas avoir seulement les mains pures; mais les Yeux mesmes.  139


[241]

Z

LEs Predicateurs doivent faire paroistre leur Zele à reprendre continuellement les déreglemens de la Comedie.  16. & 103.

F I N.